"Carte minéralogique où l'on voit la nature et la situation des terreins
qui traversent la France et l'Angleterre"
 

par Jean-Etienne Guettard, publiée en 1746 par l'Académie des Sciences.
Cette carte est considérée comme la première carte géologique jamais publiée.
L'auteur reconnaît trois "bandes" concentriques, différentes par la nature de leurs terrains :
  une bande sablonneuse, une bande marneuse et une bande "shiteuse" à la périphérie.
Cliché Bibliothèque centrale du Muséum.