Biodiversité : mot formalisé en 1988, lors de l'assemblée générale de l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), au Costa Rica.

A l’époque du tout média, des thèmes comme les fluctuations de la biodiversité sont devenus récurrents dans le but de trouver polémiques et sujets à sensation. Cependant, de telles problématiques sont largement maltraitées du fait du manque d’implication et de connaissance du réel paradigme qu’est la biodiversité.

L’évocation fréquente du mot « biodiversité » nous rappelle qu’à l’heure actuelle (c’est à dire les derniers millions d’années, dans un processus qui s’accélère de façon exponentielle), nous subissons une baisse réelle du nombre total d’espèces vivantes à la surface du globe. Sans vouloir épiloguer sur les causes et éventuelles solutions à apporter à ce phénomène, il est bon de préciser sur quelles bases scientifiques, la biodiversité est définie. C’est à dire la somme des données vérifiables, ses certitudes, ses limites…

De la définition complexe donnée par des spécialistes à la simplification d’un tel concept par les médias, il est surtout essentiel de comprendre que la biodiversité trouve son sens dans la diversité du vivant dans son ensemble, et aussi que son image actuelle n’est qu’un instantané d’une histoire vieille de quatre milliards d’années, une histoire nécessairement amenée à se poursuivre encore, quelles que soient les difficultés futures…

Auteurs : Guillaume Billet et Benjamin Bonnefoy, dans le cadre du monitorat MNHN 2006-2007
Sous la direction de Patrick De Wever, Professeur, MNHN
Pour l'illustration, nous avons bénéficié du savoir-faire d'Agathe (Evelyne Cambreleng, MNHN)
Optimisé pour Mozilla Firefox.