Présentation

Version courte :
Patrick De Wever est Professeur au Muséum national d’Histoire Naturelle. Géologue de formation, il s’est consacré à l’étude des Radiolaires (microplancton siliceux) lors d’un séjour en Californie. Chercheur au CNRS pendant près de 20 ans et très spécialisé, il a voulu élargir son spectre d’intérêt et a rejoint le Muséum comme Professeur pour prendre la direction du laboratoire de Géologie. Il a été président de la Société géologique de France. Il s'intéresse aux relations entre la biosphère et la géosphère. Il est aujourd’hui investi dans la diffusion des connaissances et la sauvegarde du patrimoine géologique.

Version longue de presse :
Patrick De Wever, issu d’une famille de petits paysans, était sensible aux cailloux que les grasses terres du Nord laissaient parfois remonter. Contraint par les travaux de la ferme, il ne prenait pas de vacances, il ne connaissait pas les montagnes faites de roches. Alors pour lui les cailloux parlaient de ces autres lieux, ils représentaient son exotisme. Il les regardait et s’y est naturellement vite intéressé, même s’il ne voyait que des silex et des fragments de craie. Les amis de la famille lui rapportaient des cailloux faits de granites, de gneiss : qu’il regardait longuement, qui le faisaient rêver. Son goût pour la géologie s’affirmait.
Lors de ses études universitaires à Lille, il rencontre un professeur qui l’impressionne et qui travaille en Grèce, au Canada ! C’est dit, il veut travailler avec lui, allier le goût de la géologie de terrain et compenser son manque de voyages ! On vit alors la révolution de la tectonique des plaques. Certaines roches qui reposent sur les laves du fond des océans ne contiennent qu’un type de microfossiles susceptibles de donner un âge à l’ouverture océanique : les Radiolaires. Rien n’est connu sur eux, ou presque. C’est un défi à relever. Après son séjour d’un an aux USA, il intègre le CNRS à Lille. Il est ensuite appelé à Paris où il devient Directeur de Recherche. En 1995 il rejoint le Muséum National d’Histoire Naturelle pour sortir de son champ de spécialisation. Il s’intéresse désormais aussi aux collections, à la diffusion scientifique aussi bien sous forme d’expositions (Lutétien , la pierre de Paris, Volcans tueurs, Himalaya-Tibet ...), que de conférences, ou de livres (directeur de trois collections de livres destinées à l’enseignement, aux chercheurs et au patrimoine géologique) etc. Passionné par les relations entre la biosphère et la géosphère, il est aujourd’hui investi dans la diffusion des connaissances et la sauvegarde du patrimoine géologique. Il est notamment en charge de l’inventaire national du Patrimoine géologique.

Conférences

retour à la page d'accueil

dernière mise à jour le 10/02/2009